Route du Sud : le Top/Flop de la course

Route du Sud : le Top/Flop de la course

Au lendemain de l'arrivée de la Route du Sud, c'est le moment d'effectuer un premier bilan de l'épreuve française. Notre rédaction vous propose pour cela de dresser une liste des satisfactions, mais aussi des déceptions de la semaine écoulée.

 

Les satisfactions

Julien Loubet : à l'image de l'équipe de l'Armée de Terre, Julien Loubet semble marcher sur l'eau depuis quelques mois. Alors qu'il avait fait de la Route du Sud son objectif principal de la saison, "Belou" ne s'est pas loupé, loin de là, puisqu'il a remporté en costaud la première étape de la course. Le tout avant de terminer l'épreuve avec une très belle sixième place au classement général. De bon augure, à une semaine de la course en ligne des championnats de France, qui se dérouleront à Saint-Omer.

Richard Carapaz : il n'est certainement pas le plus connu des coureurs de la Movistar, mais le jeune néo-pro Richard Carapaz n'en finit pas d'impressionner depuis le début de la saison. Présent au sein de l'échappée victorieuse le premier jour, il a ensuite tenu tête aux favoris lors de l'étape reine de samedi. Pas suffisant malheureusement pour remporter le classement général, mais suffisant pour se hisser à la seconde place, à seulement quelques secondes du vainqueur de la course, le suisse Sylvan Dillier.

Sylvan Dillier : comme Carapaz et Loubet, Sylvan Dillier était présent au sein de l'échappée lors de la première étape. Cela n'a pas empêché le pensionnaire de la formation BMC Racing Team de récidiver samedi, lors de l'étape reine, et de prendre une belle 5ème place sur les hauteurs de Gavarnie. Suffisant pour chiper le maillot de leader des épaules de Julien Loubet, et pour s'assurer dans le même la plus belle victoire de sa carrière.

 

Les déceptions

Bryan Coquard : alors que sa sélection pour le Tour de France est toujours en suspens, on ne peut malheureusement pas dire que Bryan Coquard ait donné des garanties à son manager Jean-René Bernaudeau, lors de cette semaine passée dans le Sud-Ouest de la France. Seulement 5ème de la 2ème étape qui s'est disputée au sprint, le sprinter de la formation Direct Energie ne s'est en effet pas montré à la hauteur, face à une concurrence, dont le niveau se situe plutôt loin de ce que "Le coq" aura à affronter pendant la Grande Boucle. Et finalement, on se dit que seul un maillot de champion de France obtenu sur le circuit de Saint-Omer dimanche prochain pourrait inverser la tendance.

Le collectif Sky : certainement la plus grosse déception de cette Route du Sud. Malgré un effectif impressionnant au départ de la course, Poels, Thomas, Henao pour ne citer qu'eux, l'armada Sky a fait preuve d'un anonymat inquiétant sur les routes françaises. Et après un Dauphiné préoccupant pour Froome, et un Tour de Suisse quelconque, il ne faudrait pas que le doute s'empare de la formation britannique, qui sort très amoindrit des dernières semaines de compétition.

La couverture TV d'Eurosport France : plus une frustration qu'une déception, la couverture TV d'Eurosport a plongé dans l'incompréhension de nombreux fans de vélo, qui ont peiné à comprendre le choix de privilégier le Tour de Slovénie à l'étape reine de la Route du Sud. Même si cela peut paraître dur, un carton jaune donc pour Eurosport, qui au contraire de La Chaine Lequipe, a semblé ne montrer que peu d'intérêt à ses télé-spectateurs.

 

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui va remporter le Tour de France 2017 ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous