[Matériel] : Zoom sur les selles ISM

[Matériel] : Zoom sur les selles ISM

Zoom sur les selles ISM

 

Chutes exceptées, la question de l’assise en cyclisme est la cause de quelques rares pathologies inhérentes à cette pratique sportive. Mais lorsque l’on s’intéresse au ressenti des cyclistes roulant régulièrement, rares sont ceux qui expliquent ne pas avoir le moindre souci avec leur selle.

Et les blessures plus ou gênantes peuvent se caractériser sous différentes formes. Dans le pire des cas, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale.

La cause est toujours la même : le frottement dû au cycle de pédalage. La problématique est simple : pour éviter les soucis, il est nécessaire d’éviter les frottements. Dans le « petit » monde très concurrentiel des selles de vélo, ISM propose une autre approche par son concept. Sa forme anatomique ne dispose ainsi pas de bec mais de deux bras avant indépendants.

 

Pour les cyclistes, il en résulte une amélioration de la circulation sanguine et la suppression des engourdissements par la diminution très importante des frottements. Si l’assise est différente du fait d’appuis déplacés (lire ci-dessous), le confort se montre également sous un autre jour.

Il est donc nécessaire de tenir compte du fait que le cycliste n’a plus les mêmes points d’appui : il est sur les ischions (les os du bassin) et non sur le périnée. Le nouveau ressenti est donc à considérer et pour cette raison, la marque conseille de tester ce matériel sur des sorties de durées croissantes. Ainsi que sur plusieurs séances pour s’habituer au phénomène.

Du fait du positionnement du cycliste sur la partie avant de la selle, la selle ISM doit être installée 5 à 8 cm plus en arrière qu’une selle traditionnelle. Le cycliste doit parfois investir dans une tige de selle avec recul s’il utilisait jusque là une tige de selle droite.

Mais le réglage ne tolère malheureusement pas « l’à peu près ». Dans de nombreux cas, un décalage de 1cm du recul de selle peut faire passer d'une ISM « trop large » à « la meilleure selle jamais utilisée ».

Par ailleurs, il est très souvent nécessaire de baisser la selle de 5mm par rapport à une (ancienne) selle traditionnelle. La raison de cet ajustement de hauteur vient du fait que les appuis proposés par la selle ISM (sur les os) sont légèrement plus élevés que ceux sur les tissus mous proposés sur une selle traditionnelle. Seules les mesures objectives avec un mètre ruban permettront de maintenir votre position habituelle lors du passage sur ISM.

Au niveau de l’inclinaison, il faut noter que la plupart des coureurs préfèrent régler leur selle avec les bras avant parallèles au sol ou avec un très léger angle vers le bas (1-2 degrés). Il n'y a pas de bon ou mauvais réglage pour toutes ces personnes.

Plus d’infos sur :

http://www.ismseat.com/

http://alternativsport.com/22-ism

 

 

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui sera sacré champion du monde à Bergen ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous