[Amateurs] Petites Questions à...Pierre Lebreton (CM Aubervilliers 93)

[Amateurs] Petites Questions à...Pierre Lebreton (CM Aubervilliers 93)

Quelles sont tes qualités/défauts sur mais aussi en dehors du vélo ?

Sur le vélo, pour mes qualités je dirais que je suis discret et féru d'entraînement, toujours à la recherche de méthodes d'entraînement différentes. Pour les défauts, je suis trop volontaire dans l'effort et je manque de confiance en moi.

En dehors, dans mon métier, c'est l'empathie, à la fois qualité mais aussi perçue comme un défaut parfois. J'ai aussi une grande confiance en moi.

Une idole dans le cyclisme, ou un coureur qui t'inspire ?

Mon idole est et restera Armstrong, son histoire de coureur et sa motivation sont un exemple, à défaut du reste, que je sépare bien. Mais aussi sa technique, sa hargne du travail...

Quel est ton meilleur souvenir sur le vélo ? Et le pire ?

Le meilleur souvenir... Peut être pas le « meilleur », mais le plus émouvant, une victoire en 2013 un an après le décès d'une personne -très- proche, renversée à vélo par une voiture, ce qui est mon pire souvenir dans le vélo.

Pourquoi le CM Aubervilliers 93 ?

Le CM Auber 93 parce que c'est une structure qui a su comprendre la séparation entre boulot et vélo, qui ne me juge pas, qui offre tout ce qu'un amateur peut souhaiter, même l'opportunité de passer professionnel. Les passages récents de certains coureurs en sont des exemples.

Quels sont tes objectifs cette année ?

Aucun en particulier, je dis cela avec le début de saison médiocre en terme de résultat. La forme est très oscillante actuellement, sans franche explication. Je compte me reposer en terme de compétition après les France (un week-end simplement) et repartir sur d'autres bases. Le prochain gros objectif sera le Tour des deux sèvres. Mais avant, place aux championnats !

 

Propos recueillis par Benjamin Arnaud (Crédit photo : Perrine Sauvey)

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui va remporter le Tour d'Espagne 2017 ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous